Cap Ortegal

Le Cap Ortegal est une péninsule très montagneuse situé à 3 km au nord de Cariño, composée des deux pointes: pointe des Aguillós (aiguilles), où se trouve le phare d’Ortegal, et la pointe de O Limo. Dans les environs on peut observer un succession de falaises de 300 mètres d’altitude moyenne.
Dans la Pointe des Aguillós, le vrai kilomètre zéro où les eaux de l’Océan Atlantique et la Mer Cantabrique se fusionnent, est aussi la limite occidentale du Golfe de Gascogne. Ici le phare de Ortegal, en service depuis 1983, s’élève dans un rocher à 100 mètres d’altitude, où défi la férocité de la mer et du vent de cette côte agreste. Le phare serve comme point d’observations des pierres de Os Aguillós (aiguilles), déjà nommés par les romains comme Trileucum ou Lapatiancorum Promontorium , qu’emergent échelonnés en direction Nord. Ici sont ramassés par les percebeiros les meilleurs pouce-pieds (percebes) de la Galice, toujours batús para la mer.
Vers l’Est on voit la Pointe de O Limo,  limite occidental du Cap Ortegal, où avec forte pluie on pourra observer les cascades d’une petite rivière se jettent directement dans la mer depuis 300 d’altitude. Entre cette pointe et la pointe du phare on a l’anse de A Cova, un grand arc où on verra des différentes formations des roches comme la “Longa da Moreira”, un rocher vertical de dizaines de mètres d’altitude finissant en pique. Les couchers de soleil en été par devant de la Pointe de O Limo son un spectacle.
La péninsule de Cap Ortegal est inclue dans la ZEPVN (Zone de Spécial Protection des Valeurs Naturels) “Costa Ártabra”, que comprennent le tram côtière de la provence de la Corogne correspondant à la zone de Ferrol et une partie de l’Ortegal. Est caractérisé par la beauté de son paysage. Le cap est remarquable par sa singularité géologique, floristique et faunistique. Entre les habitats protégés par le Réseau Natura 2000 présentent dans le Cap se trouvent “l'Habitat de falaises avec végétation des côtes atlantiques et baltiques” .
Les falaises côtières constituent un habitat de caractéristiques spécialement difficiles pour le développement des communautés végétals. Les conditions physiques dans ces ambiances sont très variables, selon la pente du terrain, les éclaboussures de la mer, l’action du vent et l’exposition au soleil. Les premières êtres capables de coloniser les rochers nus sont les lichens. La présence de lichens sera important pour la préparer ces ambiances pour le croissance de plantes pionnières comme les bryophytes (des plantes non vasculaires comprenaient la mousse, hépatiques et anthocérotes), que avec les matériaux en décomposition propres des rochers, formaient une petite couche de sédiments retenus dans les fentes.Ces sols primitives sont profités pour le développement de plantes plus grandes.
Les rochers qui forment partie du Complex du Cap Ortegal (enlace sección Xeoloxía) ont une origine métamorphique, et sont remarquables la présence aussi de Amphibolites, Éclogites, Granulites, Gneisses et des Roches Ultrabasiques Serpentinisés.
Tout cet ensemble des valeurs géologiques et naturels existantes dans cet enclave font de ceci un des principals pointes touristiques de la Péninsule Ibérique.

Données pratiques


Accès:

  • En voiture, depuis Cariño, suivre les indications “Cabo Ortegal”.
  • En car, 1 km avant d’arriver à Cariño, tourner à gauche dans la Rue Camiño de Barreiro, depuis, suivre les panneaux “Cabo Ortegal”.
  • À pied, depuis Cariño (Marie /Casa do Concello), par la route 1 de Cariño-Cap Ortegal, 2h30 aller et retour.
Se garer: Dans le même phare, capacité pour 15 voitures approx. . Cars admis.  
Recommendations:
  • Zone de forte vent.
  • C’est recommandé de portes de vêtements chauds dans toute l’année.